Qu’est ce qu’un lumbago ? Lumbago que faire pour soulager ?

Pathologies
24 mai 2019

Lumbago : c’est quoi ?

Le lumbago, aussi plus familièrement appelé « tour de reins », se manifeste par une douleur très vive située dans le bas du dos. Elle survient la plupart du temps à la suite d’un faux-mouvement, parfois très anodin, et contrairement à son appellation commune, ne présente aucun lien avec les reins. Il existe deux catégories de douleur lombaire : la lombalgie chronique, avec évolution sur plus de 6 mois, et la lombalgie aiguë, crise passagère qu’on désigne plus généralement « lumbago ».

Lumbago symptômes

Le Lumbago est facilement identifiable. Ce-dernier déclenche la plupart du temps une douleur très intense au niveau lombaire, à la suite d’un effort. Parfois, la personne souffrante va ressentir la douleur jusque dans le haut de la fesse, voire la cuisse. Cette sensation fortement désagréable s’apparente à celle ressentie en cas de sciatique. Attention d’ailleurs à ne pas confondre Lumbago et crise sciatique, qui correspond à l’atteinte du nerf. Elle génère en général des décharges électrique le long de la jambe, parfois jusqu’au pied et débutant dans le bas du dos. La sciatique est souvent causée par la présence d’arthrose ou bien d’une saillie discale.

Lumbago traitement

En cas de crise de lombalgie, on préconisera du repos de courte durée, notamment arrêt du sport dans un premier temps, ainsi que la prise d’antalgiques ou bien d’anti-inflammatoires. La plupart du temps, la douleur disparaît au bout de quelques jours et il est possible de bouger enfin plus librement. On peut ensuite effectuer quelques séances de kinésithérapie pour renforcer les muscles dorsaux et retrouver une bonne posture. Le sport est de toute façon indispensable pour garder un dos en bonne santé : natation, Yoga, Pilates, marche… Les alternatives sont nombreuses. La relaxation et la méditation sont également de précieuses alliées.

Lumbago examens complémentaires

En cas de crise qui dure plus de 10 jours, sans effet des médicaments anti inflammatoires et antalgiques, une radio, puis une IRM peuvent être demandés, surtout si il y a des douleurs qui descendent dans les jambes. La plupart du temps, les douleurs passent seules, pas besoin de faire des examens.

Lumbago opération

Il n’y a pas de chirurgie à envisager pour le lumbago. De façon très exceptionnelle, ce n’est qu’en cas de lumbagos à répétition, ou de lombalgie devenue chronique, avec des critères précis aux examens, notamment IRM, qu’on peut ensuite envisager une opération.