Névrome de Morton : traitement et suites opératoires

Pathologies
19 décembre 2018

Qu’est-ce que le Névrome de Morton ?

Le névrome de Morton, est une pathologie située dans les nerfs de la plante du pied, plus précisément dans la jonction entre le nerf médial et le nerf latéral qu’on appelle le nerf anastomotique. Ce nerf est responsable de la sensibilité des troisième et quatrième orteils. Le chemin qu’empruntent ces nerfs se réduit du talon vers les orteils et cela peut les bloquer dans la zone métatarsienne, à savoir au niveau de la base de l’orteil. Une irritation de ce nerf anastomotique va le faire épaissir puis gonfler jusqu’à former une grosseur que l’on appelle névrome. Les causes de cette irritation peuvent être la marche, le fait de se tenir longtemps debout ou encore les chaussures trop serrées

Symptômes et Diagnostic

En général et comme dans beaucoup de maladies, le premier symptôme est la douleur, celle du névrome de Morton est considérée comme violente et se situe sous les orteils et/ou entre ceux-ci. Ces douleurs se caractérisent aussi par une impression de décharge électrique, soit en direction de la cheville, soit en direction des orteils. La sensation d’une insensibilité dans cette zone ou l’impression de fourmillement sont aussi les signes d’un potentiel névrome de Morton. Lorsque l’on ressent l’un de ces symptômes le mieux est de consulter un spécialiste qui vous proposera plusieurs examens pour localiser la douleur et le possible névrome, ainsi que pour tester la sensibilité entre les orteils. Ensuite une IRM ou une échographie sera effectuée pour préciser si le problème vient du nerf ou d’un organe voisin.

Traitement naturel, chirurgie et récupération

Avant d’envisager l’opération vous pouvez vous tourner vers des méthodes naturelles comme le simple fait de changer de chaussures. Il faut en effet privilégier des chaussures à bout large qui laissent de l’espace aux nerfs sans les compresser. Les talons sont aussi à proscrire car ils accentuent la compression du nerf anastomotique. Pour diminuer la pression un podologue peut réaliser des semelles orthopédiques adaptées à votre cas.
Enfin des infiltrations de corticoïdes peuvent être prescrites pour diminuer la douleur. Parfois elles suffisent à faire disparaitre les symptômes.
Si ces traitements ne fonctionnent pas la chirurgie est recommandée. Elle consiste, selon les cas, soit à libérer le nerf, c’est-à-dire une neurolyse, soit à l’enlever, ce qu’on appelle la neurectomie. Après l’opération un arrêt maladie d’environ un mois est conseillé, ainsi qu’un suivi par un infirmier. Des chaussures orthopédiques sont souvent prescrites mais le mieux est encore de rester pieds nus, en repos, et de masser la zone lorsqu’elle est douloureuse.