Articulation concernée : Épaule et coude

Lésion du Labrum ou SLAP lésion

Anatomie

L’articulation de l’épaule ou articulation gléno-humérale met en rapport la tête de l’humérus avec la glène de l’omoplate (Fig.1).

Articulation de l'épaule
Articulation de l’épaule

La stabilité est assurée par deux groupes de structures (Fig.2):

–  Passives : labrum, capsule et ligaments. Ils se tendent selon la position de l’épaule et limite ainsi le mouvement.

–  Actives : les muscles de l’épaule qui se contracte plus ou moins selon le mouvement et la position.

Fig.2

A la partie supérieure du labrum s’insère le tendon de la longue portion du biceps pour former ainsi le complexe labro-bicipital supérieur.

 

Définition

La SLAP lésion  est une lésion du complexe labro-bicipital supérieur.

Son origine est soit traumatique aigüe, lors d’un mouvement extrême ou d’une chute sur le membre supérieur,  soit à l’occasion de microtraumatismes répétés (tennis, volley Ball, Hand Ball, Base Ball, gymnastique…).
La lésion correspond à une désinsertion à son insertion sur l’os.

Fig.3

 

 

Symptômes

Le principal symptôme est la douleur à l’effort notamment pour tous les efforts de port de charges. La douleur est plutôt à la partie antérieure de l’épaule. Elle peut descendre dans le bras. Parfois le patient peut ressentir une sensation de ressaut.

Examens complémentaires

Les radiographies standards ne sont pas contributives. La réalisation d’une IRM/arthroIRM ou d’un arthroTDM est nécessaire au diagnostic lésionnel.

 

Le Traitement : Réinsertion du labrum supérieur ou Ténodèse du Bicepschirurgical

Le traitement est arthroscopique. Il consiste soit à venir réinsérer le labrum abîmé sur la glène, soit à réaliser une section et une ténodèse du biceps.

Les cicatrices font entre 5mm et 10mm et sont aux nombres de deux ou trois selon les besoins de la chirurgie.

Actuellement pour la plupart des lésions de type SLAP, la ténodèse est préférée car elle est efficace et évite les problèmes d’échec de cicatrisation du Labrum.

Rééducation post-opératoire et reprise des activités

L’épaule est immobilisée pendant 6 semaines dans une simple écharpe coude au corps.

fracture-4

Le travail peut être envisagé entre le troisième et sixième mois selon l’activité professionnelle.

La reprise des activités sportives ne sollicitant pas l’épaule est envisageable au 3ème mois. Il faut attendre le 6ème mois pour reprendre les sports utilisant l’épaule (tennis, golf, volley…).

Risques et complications

Les complications postopératoires immédiates sont rares.

  • hématome qui se résorbe en règle générale tout seul. Il peut exceptionnellement nécessiter une ponction évacuatrice ou un drainage chirurgical.
  • Trouble de cicatrisation cutanée. L’évolution est très souvent favorable avec la poursuite des pansements. L’infection profonde est exceptionnelle. Elle peut nécessiter une nouvelle chirurgie et un traitement prolongé par antibiotiques. Il vous est fortement déconseillé de fumer pendant la période de cicatrisation, le tabagisme augmentant de manière significative le taux d’infection.
  • L’algodystrophie est un phénomène douloureux et inflammatoire encore mal compris. Elle est traitée médicalement et peut durer plusieurs mois, entrainant une prise en charge spécifique avec rééducation adaptée, bilans complémentaires et parfois prise en charge spécifique de la douleur.
  • La ténotomie du biceps peut se traduire par une déformation sur la face antérieure de votre bras, comme une boule, correspondant au signe de Popeye.

 

Résultats

La disparition de la douleur est très rapide après l’opération. Le retour aux activités sportives antérieures se fait dans 90% des cas entre le 3ème et 6ème mois.

fiche mise à jour le 12.09.2013

À lire également

Douleur de l’épaule